• Les péripéties de Plume #1

    En ce moment j'ai un peu la flemme de faire les expéditions habituelles donc je vous présentes mon nouveau héro: Plume

    L'eau coulait dans la rivière. Plume buvait jusqu'à plus soif. Il avait parcouru un très long chemin depuis la ville grise pour se rafraîchir dans un coin pur. Un peu de paysage vert lui faisait du bien même si pour survivre il fallait vivre parmi les monstres d'acier. Le petit pigeon gris se nettoya les plumes blanches de sa queue qui lui valaient son nom, puis il s'envola. Depuis le ciel les arbres paraissaient soumis. Plus les tous se rapprochaient de lui, plus Plume avait peur: caché entre les plantes d'un parc il se sentait chez lui mais dans la ville, des gros pigeons se moquaient de sa petite taille. Il atterrit dans un parking souterrain quasi abandonné et trottina d'une démarche un peu ridicule vers un petit coin dans la pénombre. Tout était aménagé pour qu'un petit animal y vive: un petit oreiller en mousse pour se reposer ou dormir, une petite boîte de carton avec un tigre mangeant un bol de céréales dessus pour se défouler, du scotch et du coton pour boucher les fuites d'eau du plafond dont l'eau était si infecte qu'un de ses amis avait succombé après de nombreuses douleurs, il y avait aussi un petit miroir pour pouvoir se regarder et enfin un drôle de petit objet bleu qui avait la forme d'une tour. Plume l'avait déjà vu cette tour, il l'a trouvait impressionante et à ses pieds la nourriture était abondante même si de nombreux oiseaux se battaient pour tout prendre; c'est justement là-bas qu'il avait trouvé cet objet. Il l'aimait bien, il se sentait bêtement heureux en le regardant. Maintenant qu'il se sentait reposé, il devait se nourrir pour ne pas mourir. Heureusement qu'il connaissait des coins tranquilles sans brutes. Le petit pigeon prit son envole. Ah le vol! Il avait apprit avec sa mère il y avait un bout de temps. De ce temps ils vivaient dans un quartier un peu éloigné de la ville.
    Vas-y Plume luis disait sa mère, tu peux le faire.
    Plume avait peur, il lui répondait que voler c'était pour les grands pigeons braves, forts et courageux; pas pour lui. Mais finalement il y était arrivé: lorsqu’il avait déplié ses ailes et décollé, un moment incroyable de sa vie s'était déroulé: l'air lui obéissait et le suivait, à chaque battement il montait plus haut se sentant dans son milieu. Lui, maître du ciel. Le meilleur souvenir qu'il est conservé de sa petite existence.
    Plume se déposa près d'un banc où deux vieux lançaient du pain.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Zou! Profil de Zou!
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 11:07

    Hé ! Tu m'as même pas demandé l'autorisation de publier cette histoire, ni à Plume ! Si ça se trouve les paparazzis vont débarquer devant chez lui et sa vie va être gâchée à cause de toi ! C'est HORRIIIIIIIIIIBLEUUUUUH ! :'(

    2
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 14:15

    J'ai demandé à Plume, il a dit que les gens méritaient de connaître la vérité

    3
    Zou! Profil de Zou!
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 14:45

    Ah ok ! ^^

    4
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 22:53

    Wow ... La suiteuhh !!!

    5
    Lundi 17 Décembre 2012 à 19:19

    ^^Trop, bien écrit*.*

    6
    Lundi 17 Décembre 2012 à 19:34
    7
    Zou! Profil de Zou!
    Lundi 17 Décembre 2012 à 19:47

    Trop trop trop hâte pour Tu-Sais-Quoi n°1 n°2 et Tu-Sais-Quoi n°2 ! (Je sais, c'est incompréhensible) x)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :